Accueil Consultations Cours Ateliers Articles Contacts
Tristan 
Saint-Jean

Astrologue

Astrologue

La symbolique du Verseau évoque par sa représentation le « versement » d’une onde. Le Verseau étant un signe d'air, l'onde à laquelle on l'associe serait plus immatérielle que concrète : ce serait l'onde électromagnétique qui nous enveloppe en permanence.

Coïncidence ou non ? Dans cette période de passage de l’Ere des Poissons à l’Ere du Verseau, notre planète est en train de connaître une élévation progressive de sa fréquence de résonance, c’est-à-dire de sa fréquence vibratoire fondamentale que les physiciens et les géophysiciens connaissent sous le nom de Fréquence de Schumann (nom dû au physicien W.O. Schumann qui découvrit dans les années 50 cette activité électromagnétique  terrestre). Certains auteurs considèrent qu’elle représente le « pouls » ou « la voix de la Terre » et que sa valeur pourrait être l'indice du niveau spirituel ou de conscience de notre planète.

Or, depuis quelques dizaines d’années, cette fréquence vibratoire s’est lentement élevée, passant de 7,8 hertz à plus de 30 hertz. Cette augmentation coïncide avec l’entrée de notre système solaire dans une zone de l’espace qui est une sorte de nuage énergétique de photons possédant des taux vibratoires beaucoup plus élevés. De nombreux chercheurs pensent qu’il existe une réelle corrélation entre les deux phénomènes.

Ce nuage énergétique a la forme d’un anneau plat et provient du centre de notre galaxie. Le déplacement particulier en spirale de notre système solaire autour du centre galactique nous plonge par intermittence dans ce nuage. Chaque boucle de spirale représente environ 26 000 ans et notre passage dans ce nuage durera environ 2 000 ans !

Puisque nous sommes intrinsèquement liés à notre Terre, il pourrait bien évidemment y avoir des répercussions directes sur l’humanité car ces ondes de Schumann vibrent dans les mêmes fréquences que les ondes cérébrales des êtres humains et des mammifères en général (variations de 1 à 40 hertz induisant différents états de conscience).

Pour terminer, j’ouvrirai une perspective avec le cœur humain qui lui aussi fait l’objet d’interactions électromagnétiques, entre autre avec le cerveau (*) et pourrait être impliqué dans ce phénomène.

Tristan Saint-Jean
Article paru le 1
er mars 2019 dans « La Gazette des Astrologues » (FDAF)


(*) Les scientifiques de l’Institut HeartMath (Centre de recherche clinique et scientifique basé aux Etats Unis) ont découvert que le cœur et le cerveau sont en étroite relation adaptative l’un par rapport à l’autre.


L’Ere du Verseau (suite)